Partenariats

SOBER travaille en étroite collaboration avec le monde médical et académique, à tous les niveaux, pour concevoir, tester et valider des produits apportant aux patients un bénéfice thérapeutique maximal. Notre politique de R&D inclut ainsi des partenariats avec le monde médical (CHU de Saint Etienne, clinique du Parc, etc.) et universitaire (Ecole des Mines de Saint-Etienne, Université de Savoie).

Notre politique de R&D s’est donné pour mission de décloisonner les compétences et les savoir-faire, et d’associer autant que possible des mondes qui par culture ne se parlent pas ou peu : monde médical, monde universitaire et industrie.

Nos projets de développement actuels s’inscrivent ainsi dans cette volonté. Le programme mis en place autour du traitement de la lombalgie associe ainsi l’Ecole des Mines de Saint-Etienne (pour leur logiciel d’éléments finis), la clinique du parc (pour leurs outils de radiologie 3D), le CHU de Saint-Etienne (pour la tenue des études cliniques) et l’université de Savoie Mont Blanc (pour la tenue des études de mécaniques).

Symbole de cette volonté, le partenariat initié depuis 2009 avec le laboratoire interuniversitaire de biologie de la motricité de l’Université de Savoie Mont Blanc. Nous voulions aller chercher l’innovation à la source, créer un dialogue constructif entre la recherche et l’industrie, impliquer des scientifiques dans nos travaux de conception pour anticiper l’évolution des besoins du monde médical et des patients. Ce qui nous a convaincu de collaborer avec l’Université de Savoie, c’est sa méthodologie en complète adéquation avec notre philosophie : l’évaluation des effets de l’orthèse en situation, par l’individu qui la porte. Aujourd’hui, nous ne pouvons plus nous contenter de mesurer la résistance ou l’usure d’un produit. Il est indispensable de tenir compte des interférences réelles avec les mécanismes de posture, de marche et d’équilibre du patient.

Le principe de ce partenariat est simple. Il se fait dans le cadre du dispositif Cifre (Conventions Industrielles de Formation par la Recherche) créé il y a près de 30 ans pour favoriser le développement de la recherche partenariale publique-privée. Dans ce système, une entreprise embauche un doctorant pendant 3 ans. Il consacre 100% de son temps (qui peut être partagé entre l’entreprise et le laboratoire académique) à ses travaux de recherche. L’objectif : que sa thèse apporte des preuves scientifiques du degré d’efficacité d’un dispositif spécifique, et qu’il soit ensuite intégré au sein de l’entreprise avec laquelle il a collaboré pendant plusieurs années et qu’il a appris à connaitre.